Aucune prise de risque avec ce modèle (la D du stylish dress book 2 -livre 175-, sans les manches). Deux morceaux à assembler, deux poches appliquées, une parementure : basique.

Le brouillon, pour commencer, dans un tissu qui ne me plaisait plus, histoire d'apprivoiser le patron

 tuniques_007

J'ai supprimé 15 cm au milieu (devant et dos), ce qui explique la couture du milieu, et creusé les côtés. Verdict : brouillon adopté.

Puis dans un tissu plus élastique, après avoir reporté les modifications sur le patron

 tuniques_008

Il a fallu, étant donné l'élasticité du tissu, creuser encore plus les côtés. Poches modifiées et doublées avec du liberty mauvey (utilisé aussi pour la parementure, légèrement entoilé). Tissu jersey un peu 'grainé'.

Entre nous, elles sont bien plus jolies portées, avec collants et bottes, mais je ne me sens vraiment pas l'âme d'un modèle... Je vais donc les laisser pendouiller lamentablement sur leur pauvre cintre. 

Bon, ça c'était il y a déjà un bon bout de temps (Janvier je pense). Mon but suivant était de vaincre les emmanchures japonaises (les quelques modèles que j'avais réalisés ont été offerts, trop étroits pour moi, je ne pouvais pas bouger les bras). Ce modèle-ci me plaisait beaucoup :

 tunique     couture_nature

la vareuse kaki .............................. de ce livre-ci

Mon livre à moi étant en japonais, les modifications ont été faites à partir du modèle enfant (je me disais bien que c'était étroit, mais bon, vu la morphologie des japonaises et les conseils des couturières avisées sur les blogs concernés, ainsi que ma maîtrise parfaite du japonais, c'était prévisible). Quoi qu'il en soit, après bien des modifications, le résultat est positif.

tuniques_006

Popeline marron grisé (impossible de trouver un lin ou un mélange coton lin assez fin), jupe réduite en largeur (donc moins de fronces devant, et suppression de celles-ci au dos, empiècements abaissés de 4 cm, emmanchures creusées, manches élargies.... Il y aurait eu moins de modifications en partant du modèle adulte, évidemment. On ne rit pas... -Véronique, je te vois !-).

Ca me donne juste envie d'en coudre une autre (Motivée !)

:-) A bientôt !